Événement de haut niveau sur le dividende démographique et les investissements dans les jeunes et les femmes

23 November 2016
Photo durant un panel lors de la conférence. ©UNFPA Algeria

Le forum visait à: i) construire une compréhension commune sur le dividende démographique et à identifier les options politiques pour exploiter DD, ii) partager les expériences et les pratiques dans la région arabe en ce qui concerne DD, iii) élaborer une feuille de route pour l'action, au niveau régional et national.

Le forum était un événement véritablement multisectoriel et a réuni des leaders d'opinion de haut niveau et des décideurs de la région arabe, y compris les chefs des conseils de la population, les ministères et le personnel de planification, ainsi que des représentants des secteurs privé, des universitaires et des chercheurs, des représentants des agences des Nations Unies, le personnel de l’UNFPA, les experts techniques régionaux, les organisations de jeunesse et les jeunes de la région pour discuter de la façon dont la région peut exploiter le dividende démographique.

Les participants ont identifié les obstacles qui entravent la réalisation du dividende démographique, tels que les contextes politiques, le manque de données, l'allocation des ressources, l'insécurité du marché du travail. Ils ont également met l’accent sur les opportunités : réduction des inégalités, amélioration de la demande et des services de planification Familiale, augmentation des opportunités économiques, renforcement de l'accès à la technologie, L'accès à une éducation de qualité, le développement de compétences, la liaison entre le 1er et le 2ème dividende et le soutien à l'esprit d'entreprise.

Comme prochaines étapes, il a été convenu que les gouvernements, les agences des Nations Unies, les institutions spécialisées et les banques internationales de développement et les organisations intergouvernementales devraient travailler ensemble sur des stratégies et des partenariats opérationnels pour réaliser le dividende démographique avec des efforts complémentaires et collaboratifs.

Ils devraient également consacrer des efforts pour la disponibilité de données ventilées par sexe qui demeurent une priorité car c'est la base de la prise de décision axée sur les personnes, y compris de meilleures données sur les modes de migration et des réfugiés.

Les pays suivront les actions et partageront le processus et les résultats dans la région et via des plates-formes plus larges comme celle de l’Union Africaine.