Vous êtes ici

Nous devons gagner la bataille contre la traite des personnes

Déclaration de la directrice exécutive de l’UNFPA, le Dr Natalia Kanem

 

Journée mondiale contre la traite des personnes 2020

 

Chaque année, des dizaines de milliers de personnes sont victimes de traite en dehors et à l’intérieur des frontières nationales. Alors que les hommes et les garçons sont généralement soumis au travail forcé, les femmes et les filles sont souvent victimes de la traite à des fins sexuelles forcées.

 

Les trafiquants s'attaquent aux pauvres et aux personnes vulnérables, les mettant dans des conditions indicibles dans lesquelles tous les droits de l'homme sont violés. Ils utilisent la violence physique et psychologique, les drogues et les abus sexuels comme armes pour contrôler leurs victimes. L'exploitation et les abus sexuels s'accompagnent d'un risque accru d'infections sexuellement transmissibles, dont le VIH, rendant une situation déjà désastreuse mortelle.

 

Même dans les meilleures circonstances, les femmes et les filles du monde entier ont moins de chances que les hommes et les garçons de jouir de leurs droits fondamentaux à la santé, à l'autonomie, à l'intégrité corporelle et à l'absence de violence. La traite des personnes pousse ces inégalités à l'extrême.

 

En cette Journée mondiale contre la traite des personnes, j'appelle les gouvernements nationaux et locaux, les services de police, les systèmes de justice pénale et les organisations de défense des droits de l'homme à redoubler d'efforts pour identifier et signaler la traite, traduire les auteurs en justice et soutenir les survivants.