Vous êtes ici

UNFPA Algérie partage ​des résultats de l’étude qualitative sur « La ​Promotion des ​Droits des ​Femmes et la ​Perception des ​Hommes de la ​Violence ​Basée sur le ​Genre en Algérie ».

Le 26/02/2020 à l’hôtel Radisson Blu, ​le bureau de UNFPA Algerie a partage ​des résultats de l’étude qualitative sur « La ​Promotion des ​Droits des ​Femmes et la ​Perception des ​Hommes de la ​Violence ​Basée sur le ​Genre en Algérie ».

Cet atelier ​fait suite au partenariat ​2018-2019 ​entre l’UNFPA Algérie et l’Ambassade de la Grande Bretagne en Algérie​. Il a réuni des représentants du Système des Nations Unies​, des missions diplomatiques et de la société civile ainsi que le partenaire national de mise en œuvre IRISCO​, et le cabinet d’expertise international Promundo

Les travaux de l’atelier ont porté sur la présentation du projet, et la synthèse des résultats de l’étude menée avec 8 Focus Groupe Discussions (FGDs) et 8 Interviews approfondis.  Les participants des deux sexes ont été choisis d’âge, de profession et de milieu social différent pour contribuer aux discussions sur les rôles et les responsabilités des hommes et des femmes, et leur perception de la violence. 

Mme Ouahiba Sakani, Assistante Représentante et Chargé du Bureau UNFPA a expliqué brièvement les étapes du projet qui a abouti à l’étude, du recrutement de l’expertise requise, à l’élaboration de la méthodologie, la préparation et le déroulement du terrain, jusqu’à l’analyse de l’information et la production du rapport par l’équipe de Promundo en juin 2019,

Les résultats se résument sous les rubriques suivantes : 1) Hommes, Femmes et Honneur ; 2) Hommes, Femmes et Travail ; 3) Les rôles de genre dans la vie familiale ; 4) Déterminants de l’inégalité genre; et 5) Violence Basée sur le Genre dans les espaces privés et publics.

Elle a aussi fait part des leçons apprises de cette étude, des défis face aux normes sociales établies, et les opportunités qu’offre l’information collectée pour d’autres recherches opérationnelles afin de mener un plaidoyer sur l’égalité genre, et mieux appuyer les politiques et programmes nationaux.

Suite à la présentation des résultats, un débat a permis aux participants d’exprimer leur opinion, et de réitérer la nécessité de travailler avec les parties prenantes, y compris les hommes, pour apporter un changement des normes sociales et prévenir la violence basée sur le genre.