Vous êtes ici

UNFPA Algerie et le Ministère de la Santé , de la Population et de la Réforme Hospitalière:Deuxième enquête de consolidation du taux de décès maternels

En Algérie, le taux de mortalité maternelle a été réduit de plus de 50% entre 1999 et 2016, en passant respectivement de 117.4 décès maternels pour 100.000 naissance vivantes à 57.7 décès maternels, selon l’estimation du Ministère de la Santé. Cette estimation est établie à partir des données issues du système de déclaration obligatoire des décès maternels institué en 2013, par le Ministère de la Santé (audit des décès maternels) et mis en œuvre avec l’appui technique et financier de l’UNFPA et l’UNICEF

 

Poursuivant ces efforts de réduction de la mortalité maternelle, le dimanche 02 février 2020 le Ministère de la Santé-Direction de la Population a lancé la 2ème enquête de consolidation du taux de décès maternelle avec la collaboration technique et financière des trois (03) onusiennes UNFPA-UNICEF-OMS. 

Le lancement de cette enquête a été effectué en présence de Madame Ouahiba Sakani-Chargée du Bureau UNFPA Algérie, qui a prononcé à cette occasion un discours mettant en exergue le rôle et l'engagement de l'UNFPA Algérie pour la réalisation des trois (03) résultats transformateurs- vision 2030. Elle a aussi réitéré le soutien de l’UNFPA à la mise en œuvre des engagements de l’Algérie à la CIPD25, lors du sommet de Nairobi.

 

Le Directeur de la Population-Ministère de la Santé, a quant à lui indiqué que cette enquête vise à procéder à une réévaluation de la couverture du système de notification et déclaration obligatoire des décès maternels estimés à 70% en 2015. L’enquête est fondée sur une approche rétrospective portant sur le recensement de tous les décès des femmes en âge de procréer (15-49 ans) tel que soit leur statut matrimonial, enregistrées au niveau des services de l’Etat civil des communes de vingt (20)  wilaya cibles pour les décès survenus entre le 1er mai et le 31 juillet 2019.

 

Objectifs de l’enquête :

 

  1. Evaluer la couverture du système de notification/déclaration obligatoire des décès maternels mis en place dans les structures de santé depuis 2013 ;
  2. Actualisation et consolidation du taux de décès maternel ;
  3. Générer des données probantes et des évidences pour le réajustement des programmes nationaux, en matière de santé maternelle et de réduction des décès maternels évitables  pour la mise en œuvre des engagements de l'Algérie pour la CIPD 25/sommet de Nairobi (12-14 novembre 2019) et pour l'atteinte de l'ODD3 à l'horizon 2030.