Vous êtes ici

LE COVID-19 UNE MENACE POUR L’ODD 5.3: ÉLIMINER LES MUTILATIONS GÉNITALES FÉMININES

La présente note technique soutient l’élaboration de plans de préparation et de riposte face aux conséquences de la pandémie du COVID-19 sur les filles et les femmes qui sont exposées aux risques de mutilation génitale féminine ou qui en sont victimes. Même si cette note technique est destinée au personnel du Programme conjoint de l’UNFPA et de l’UNICEF et aux partenaires de mise en œuvre, d’autres agences des Nations Unies, des gouvernements, la société civile et les organisations non gouvernementales (ONG) peuvent également y trouver un intérêt. 

La note technique ne suggère en aucun cas une approche « unique ». Les mesures de prévention et de confinement (ex. les restrictions de rassemblement et la quarantaine) sont contextuelles et peuvent changer avec le temps. Pour cette raison,l’évaluation des conséquences du COVID-19 sur les programmes est essentielle pour comprendre comment la pandémie accroît la vulnérabilité et la marginalisation des filles et des femmes.