Vous êtes ici

Dernières parutions

Équité en santé génésique dans la région arabe: note d'orientation 2019

Publication

Le moment est venu pour la région arabe d'adopter un mouvement politique visant à éliminer les inégalités injustes systématiques en matière de santé sexuelle et reproductive (SSR) en tant qu'objectif de développement fondamental et indicateur de performance de l'ensemble du gouvernement.

Ce mouvement est ancré sur les trois principaux piliers de la réflexion actuelle sur le développement. Le premier est l'ambitieux cadre de la CIPD au-delà de 20141 qui place le bien-être des personnes au centre et reconnaît leurs aspirations à la dignité et aux droits de l'homme, adopte une approche fondée sur les droits et embrasse l'équité et la justice. Le second concerne les résolutions de l'Organisation mondiale de la santé sur les déterminants sociaux de la santé (DSS) qui appellent à la santé dans toutes les politiques. Le troisième concerne les objectifs de développement durable (ODD) 3 largement adoptés à l'horizon 2030 et la promesse de «NE LAISSER PERSONNE DERRIÈRE».

La pensée convergente du développement établit un lien explicite entre la répartition inégale de la santé et du bien-être parmi les groupes sociaux et l'injustice dans trois domaines structurels et en amont interdépendants, à savoir la gouvernance, les politiques publiques et les arrangements sociaux. Il reconnaît que l'iniquité sur ces trois fronts est une menace réelle pour la cohésion et la durabilité de la société. La SSR occupe une place centrale dans cette réflexion.

Résumé complet

Équité en matière de santé reproductive dans la région arabe

Rapports techniques et document

Ce rapport répond au nouveau cadre de la Conférence internationale sur la population et le développement (CIPD) au-delà de 2014 qui place le bien-être des personnes au centre et reconnaît leurs aspirations à la dignité et aux droits de l'homme, adopte une approche fondée sur les droits et embrasse l'équité et la justice. Il est également ancré sur les objectifs de développement durable (ODD) largement adoptés et sur sa promesse de «ne laisser personne de côté». Il aborde les préoccupations régionales actuelles en matière de santé sexuelle et reproductive (SSR) et intègre une optique d'équité dans les politiques et actions de SSR.

Le rapport est le produit de l'initiative régionale conjointe sur les «inégalités en matière de santé sexuelle et génésique» lancée par le Bureau régional du Fonds des Nations Unies pour la population pour les États arabes (UNFPA / ASRO) en 2018 en partenariat avec le Centre de recherche sociale de l'Université américaine du Caire. (SRC / AUC). L'initiative vise à soutenir la gouvernance et les réformes politiques pour lutter contre les inégalités en matière de santé sexuelle et reproductive.

Les objectifs à long terme de l'initiative régionale sont de contribuer à

  1. dialogue politique éclairé sur des solutions efficaces et mesurables d'équité en santé;
  2. aider les gouvernements à élaborer des politiques et des programmes multisectoriels intégrés qui engagent la société civile et les communautés à lutter contre les inégalités en matière de SSR dans la région arabe; et
  3. réduction des inégalités en matière de santé sexuelle et reproductive.

Le rapport s'appuie principalement sur les rapports analytiques nationaux de cinq pays de la région: l'Égypte, la Jordanie, le Maroc, Oman et le Soudan. Ces rapports ont été préparés par des chercheurs indépendants désignés ou approuvés par des institutions partenaires de chaque pays. Les institutions partenaires sont: le Conseil national de la population en Égypte, le Conseil supérieur de la population en Jordanie, l'Observatoire national du développement humain au Maroc, le Ministère de la santé à Oman et le Conseil national de la population au Soudan.

Le rapport régional est une composante de l'initiative plus large de recherche et de soutien aux politiques. Le rapport vise à donner une impulsion à un mouvement de recherche et de renforcement des capacités qui permet d'étendre l'enquête à des groupes sociaux invisibles et à des conclusions approfondies et à jour, ainsi que l'articulation de politiques et d'actions spécifiques au pays plus détaillées. des plans.

Ce rapport utilise les preuves disponibles pour analyser et mettre en évidence le niveau et la tendance des inégalités de SSR au sein de différents groupes sociaux, et retrace ces inégalités aux différentes forces qui les façonnent. Il propose des mesures générales et des recommandations politiques pour lutter contre les inégalités en matière de santé reproductive.

Résumé complet

Rapport de situation d'explosion à Beyrouth n ° 8

Rapport de situation

Près de trois mois après l'explosion qui a secoué la capitale libanaise de Beyrouth, les besoins urgents de protection, de nourriture, de santé, d'abris et de WASH restent cruciaux. La perte de moyens de subsistance, aggravée par l'épidémie actuelle de COVID-19, ainsi que les crises financières et économiques du pays, ont augmenté la demande d'une aide humanitaire substantielle et à long terme. Dans ce contexte, l'ONU et ses partenaires sont activement engagés dans le développement du Cadre de réforme, de relèvement et de reconstruction (3RF) du Groupe de la Banque mondiale, de l'Union européenne et des Nations Unies - une étape critique dans la transition des programmes humanitaires immédiats vers des interventions et un soutien plus durables. pour le relèvement et la reconstruction.

Pour comprendre l'étendue des dommages et les impacts structurels de l'explosion, une évaluation rapide des dommages au niveau du bâtiment a été menée par la municipalité de Beyrouth., avec le soutien de      ONU-Habitat. L'évaluation, portant sur 10280 bâtiments de tous types dans un rayon immédiat de 2 km de l'explosion, a montré que 66,4 par pour cent des bâtiments étaient sûrs, avec seulement des dommages mineurs, tandis que 4,7 pour cent étaient à usage restreint. En outre, 2% d'entre eux étaient considérés comme dangereux et nécessitant une évacuation, 21,8% non classés et 5,1% étaient des parcelles vacantes.

Les effets de la crise économique électronique , les risques accrus de violence sexiste (VBG) et la lutte constante pour accéder à l'aide sont mis en évidence dans une nouvelle étude, « Analyse rapide de genre de l'explosion du port d'août de Beyrouth: un examen intersectionnel», par UNFPA, ABAAD, CARE International, ESCWA et ONU Femmes. L'analyse rapide conjointe du genre (RGA) évalue comment les femmes, les hommes, les filles, les garçons et les minorités de genre ont été touchés par l'explosion du 4 août, et examine l'impact spécifique de l'explosion sur les femmes de diverses nationalités, origines socio-économiques et juridiques statut, capacité, âge et orientation sexuelle.

Une évaluation menée par ONU Femmes montre que le taux de chômage des femmes devrait être passé de 14,3% avant la crise économique à 26% à la fin de septembre 2020. En termes de chiffres, cela correspond à 63% augmentation - de 81 200 à 132 500 femmes au chômage - soit 51 300 femmes au chômage de plus en juin 2020, par rapport à 2018/2019.

Résumé complet

Etat de la Population Mondiale 2020: éléments clés

Publication

Chaque jour, des centaines de milliers de filles à travers le monde subissent des préjudices physiques ou psychologiques – ou les deux. Leur famille, leurs ami·e·s et leur communauté le savent et y consentent.

Résumé complet

État de la population mondiale 2020

Rapport sur l'état de la population mondiale

Chaque jour, des centaines de milliers de filles à travers le monde subissent des préjudices physiques ou psychologiques – ou les deux. Leur famille, leurs ami·e·s et leur communauté le savent et y consentent.

Résumé complet

Plan Stratégique Multisectoriel Arabe sur la Santé des Mères, des Enfants et des Adolescentes 2019-2030

Publication

La région arabe a fait de remarquables progrès dans le domaine de la santé maternelle, ce qui a mené à une régression des décès dus aux complications de la grossesse et de l’accouchement. Le taux de mortalité maternelle est passé de 285 pour 100 000 naissances vivantes en 1994 à 162 décès pour 100 000 naissances vivantes en 2015. Malgré ces progrès, les pays arabes sont toujours confrontés à des défis majeurs. Et, il y a des écarts importants entre eux. Dans certains pays, le ratio de mortalité maternelle est de 4/100 000, tandis que dans d’autres il est de 732/100 000. En dépit de l’engagement des pays membres de la Ligue arabe et des Nations Unies en faveur de l’agenda de travail de la Conférence Internationale de la Population et du Développement (dont on célèbre le 25e anniversaire cette année) et de l’agenda de Développement durable 2030, la santé des mères, des enfants et des adolescentes n’a pas reçu le soutien et l’attention nécessaires. Les pays arabes sont confrontés à de nombreux défis pour réaliser les objectifs communs en matière de santé, notamment la faiblesse et la fragmentation des systèmes de santé, l’accès difficile aux services en particulier pour les catégories qui en ont le plus besoin, et le manque de personnel pour fournir les soins appropriés. Il y a aussi des disparités claires entre les pays et au sein même des pays en ce qui a trait aux indicateurs de santé. Enfin, il y a un manque de financement dans les pays à revenus limités. En outre, dans certains pays le système de santé est sous pression à cause de l’afflux massif des réfugiés. Une situation due aux conflits, aux guerres et aux conditions humanitaires difficiles, celles-ci ayant été affectées par les crises dans la région arabe. Les filles, les femmes et les enfants représentent la plus grande proportion de la population confrontée à des risques en matière de santé, notamment la santé reproductive et ce à cause des conditions précaires et de l’instabilité. Le décret numéro 3 du Conseil des ministres arabes de la Santé, émis lors de sa 45e session ordinaire en mars 2016, s’inscrit dans le contexte de l’engagement du Conseil et des aspirations à améliorer la santé dans les sociétés arabes. Il invite le Secrétariat technique à préparer un plan stratégique multisectoriel pour améliorer la santé maternelle, infantile et des adolescentes dans le but de réaliser les objectifs du développement durable. En plus d’être un enjeu majeur en matière de santé, la stratégie revêt une grande importance car elle cible un groupe sociétal davantage concerné par le développement. Ce qui complique le problème, ce sont les conflits, les crises, et les déplacements de populations, que connaît la région, et dont les répercussions touchent principalement les femmes et les enfants. La stratégie voit le jour à un moment critique, grâce au partenariat entre la Ligue Arabe et le Fonds des Nations Unies pour la Population afin d’unir les efforts, maximiser les bénéfices et réaliser une meilleure santé pour les mères, les enfants et les adolescentes.

Résumé complet

Vision 2030: travaillons ensemble pour ne laisser personne de côté

Publication

Imaginez un monde où chaque grossesse est désirée, chaque accouchement est sans danger, et le potentiel de chaque jeune est accompli.

C'est ce monde-là que nous nous employons à créer. Notre objectif est de réaliser l'accès universel à la santé sexuelle et reproductive et aux droits en matière de reproduction et de réduire la mortalité maternelle en vue d'accélérer les progrès dans la mise en œuvre du Programme d'action issu de la Conférence internationale sur la population et le développement (CIPD), afin d'améliorer les conditions de vie des femmes, des adolescents et des jeunes, en se fondant sur la dynamique des populations, les droits de l'homme et l'égalité des sexes. Notre nouveau plan stratégique est conçu de façon à soutenir la réalisation des ambitions et des objectifs énoncés par la CIPD et le Programme 2030.

Résumé complet

LE COVID-19 UNE MENACE POUR L’ODD 5.3: ÉLIMINER LES MUTILATIONS GÉNITALES FÉMININES

Rapport de situation

La présente note technique soutient l’élaboration de plans de préparation et de riposte face aux conséquences de la pandémie du COVID-19 sur les filles et les femmes qui sont exposées aux risques de mutilation génitale féminine ou qui en sont victimes. Même si cette note technique est destinée au personnel du Programme conjoint de l’UNFPA et de l’UNICEF et aux partenaires de mise en œuvre, d’autres agences des Nations Unies, des gouvernements, la société civile et les organisations non gouvernementales (ONG) peuvent également y trouver un intérêt. 

La note technique ne suggère en aucun cas une approche « unique ». Les mesures de prévention et de confinement (ex. les restrictions de rassemblement et la quarantaine) sont contextuelles et peuvent changer avec le temps. Pour cette raison,l’évaluation des conséquences du COVID-19 sur les programmes est essentielle pour comprendre comment la pandémie accroît la vulnérabilité et la marginalisation des filles et des femmes.

Résumé complet

Mobilisation des ressources de base de l'UNFPA en 2020

Publication

Ces ressources sont le fondement de tous les programmes de l’UNFPA visant à ne laisser personne de côté et à aider les plus défavorisés en priorité. En 2020, l’UNFPA entend regrouper des contributeurs de tous horizons autour d’un mandat commun : assurer les droits et les choix pour tous. Le Fonds espère mobiliser pas moins de 150 gouvernements à travers le monde.

Chaque année, l’UNFPA doit faire appel au soutien de gouvernements pour réaliser sa Vision 2030, selon la logique des « trois zéros », à savoir l’élimination i) des besoins non satisfaits en matière de planification familiale, ii) des décès maternels évitables, et iii) de la violence sexiste et des pratiques néfastes.

Résumé complet

COVID-19 : Une optique sexospécifique

Rapports techniques et document

Protéger la santé et les droits en matière de sexualité et de reproduction, et promouvoir l’égalité des sexes.

Résumé complet

Pages